Parallèlement à des études universitaires (Lettres modernes, Littérature hispanique, Traduction spécialisée), Florence a étudié le chant dans les classes de Michèle Raynaud, Ana-Maria Miranda et Roger Soyer, obtenant ainsi un D.F.E. de formation musicale et deux D.F.E. de chant (E.N.M. de St Germain en Laye et conservatoires de Paris). Elle s’est initiée à la barre classique et aux claquettes et a remporté un deuxième prix d’opérette dans la classe de Nicole Broissin.

après des débuts dans La Flûte enchantée (Papagena) et Les Aventures du roi Pausole (une fermière, une soubrette), elle a été régulièrement sollicitée pour des galas d’opérette par la compagnie Opérette Folies, a enregistré la partie soliste du conte musical La cabane aux fées et endossé le rôle-titre de l’opérette Le Voyage d’Asphodèle, deuxcréations du compositeur contemporain Henri Loche.

Dans les Pyrénées-Orientales, elle s’est perfectionne au C.R.R. de Perpignan dans les classes d’Isabelle Poulenard (interprétation baroque) et Danièle Perriers (chant), où elle a été sélectionnée par le baryton Jean-Philippe Lafont et par Nicolas Joël, directeur de l’Opéra de Paris, pour le programme Music’O Seniors.

elle a dirigé pendant neuf ans la chorale Cant’Eus et fondé en 2004 le duo Duodecim avec la harpiste Dominique Morichon-Guisset. En 2010, son chemin croise celui du metteur en scène Karim Arrim lors d’une production de Didon et énée (Opéra Mosset) où elle joue le rôle de Belinda. Elle devient sa collaboratrice et participe, en tant qu’interprète et adaptatrice, à deux autres mises en scène de à Mosset – La Belle Hélène (2012) et Verdi, pasticcio ed antipasti (2013) – puis à la création de L’Histoire du poilu (Théâtre municipal de Perpignan, 2014). Au sein du festival La Têt dans les Étoiles, elle est notamment chargée de l’Astrolabe lyrique, scène ouverte à de jeunes chanteurs.