La Têt dans les étoiles

Festival de la musique à l’opéra

Après une première édition au Théâtre Jean Piat (13-15 septembre 2018), la seconde édition du  festival lyrique La Têt dans les étoiles se déroulera à l’Arboretum du Mas Roussillon le 14 septembre 2019. Elle sera entièrement consacrée à Jacques Offenbach (1819-1880), virtuose du violoncelle, compositeur et inventeur de l’opérette, dont on fête cette année le bicentenaire.

À 20 h 30, les jeunes talents

En première partie de cette grande soirée Offenbach, de jeunes musiciens prometteurs se produiront dans le cadre de l’Astrolabe. Un programme original réunira plusieurs étudiants des classes de violoncelle et de piano du Conservatoire Montserrat Caballé (Perpignan).

À 21 h 15, le quintette Feliç Amassat

Après un bref entracte, le Quintette Feliç Amassat prendra la relève. Constitué d’Alain Moglia (violon), Benjamin Viguier (violon), Diane Dubon (alto), Aude Massat (alto) et Isabelle Nazon (violoncelle), il proposera des extraits et des ouvertures d’opéras d’Offenbach (La Vie parisienneLa Rose de Saint-FlourLa Belle HélèneOrphée aux enfers,  Barbe-Bleue et La Fille du tambour-major).

À 22 h 15, opéra et mélodie

En dernière partie de soirée, Héléna Riols (piano) et Sarah Rodriguez (soprano) interpréteront un programme lyrique préparé spécialement pour le festival, composé d’extraits d’opéras d’Offenbach et de quelques-unes de ses mélodies. Le Quintette Feliç Amassat les rejoindra pour le finale clôturant le concert.


Le saviez-vous ? 

Éternelle barcarolle d’Offenbach

Si Jacques Offenbach a composé de nombreuses barcarolles, nulle n’est aussi célèbre que la barcarolle des Contes d’HoffmannOr, la mélodie de cette dernière est bien antérieure aux Contes d’Hoffmann, opéra fantastique créé à titre posthume le 10 février 1881 à l’Opéra-Comique. Il s’agit en effet d’une adaptation du chœur des elfes (« Komm’ zu uns ») de l’acte III de Die Rheinnixen (Les Fées du Rhin), un opéra romantique en trois actes d’Offenbach créé le 4 février 1864 à l’Hofoperntheater de Vienne. La mélodie de ce chœur est aussi exposée dans l’ouverture de l’œuvre (interprétée ici en 2010 par l’orchestre philharmonique de Vienne, sous la direction de Georges Prêtre).L’histoire de cette mélodie ne s’arrête pas là. Dès 1881, Fritz Spindler écrit une version pour piano de la barcarolle puis, en 1910, Moritz Moszkowski compose une transcription de la barcarolle des Contes d’Hoffmann pour piano. Quelques décennies plus tard, elle inspire au compositeur britannique Kaikhosru Shapurji Sorabji saPasseggiata veneziana sopra la Barcarola di Offenbach (1956) et Elvis Presley en interprète une version nettement plus swing (« Tonight is so right for Love ») dans le film G.I. Blues (1960). Plus récemment, la barcarolle des Contes d’Hoffmann a été reprise dans la bande originale de plusieurs films dont La vita è bella (1997) de Roberto Benigni et Midnight in Paris (2011) de Woody Allen.