Cécile Roubin, violon

Cécile Roubin, violon

Cécile apprend le violon au conservatoire d’Aix-en-Provence auprès de Sophie Baduel, puis continue à se former à Paris avec Suzanne Gessner, Christophe Poiget et Jean-Jacques Kantorow. Durant ses études au CNSMDP elle fonde le quatuor Voce , qui remporte rapidement de nombreux prix dans les concours internationaux. Sa carrière allie une activité intense de concerts et de productions discographiques, une part d’enseignement et une implication particulière dans la création et la production de concerts originaux et de spectacles transversaux.

Avec le Quatuor Voce, Cécile a été invitée des plus grandes scènes européennes (Philharmonie de Paris, Concertgebouw d’Amsterdam, Wigmore Hall de Londres, Victoria Hall de Genève, Philharmonie de Berlin…) et s’est produite sur les cinq continents. Les disques du quatuor couvrent un large répertoire (Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms, Bartok, Janacek, création contemporaine). En 2019-2020, l’ensemble a fêté son quinzième anniversaire avec un disque Mozart/Schubert internationalement chroniqué (Diapason, Classica, RBB, Gramophon, Sunday Times, The Strad).

Cécile a rejoint l’Opéra Volubilis Orquestra pour le programme du centenaire de Saint-Saëns.


Luc Dedreuil, violoncelle

Luc Dedreuil, violoncelle

Après avoir obtenu une médaille d’or et un Premier Prix à l’unanimité au CNR de Lyon, Luc est entré à quinze ans au CNSMD de Lyon, où il a remporté un premier prix (mention Très Bien) à l’unanimité. Il s’est ensuite perfectionné auprès d’Yvan Chiffoleau et de Rocco Filipini et lors des Classes de Maîtres de A. Noras, G. Hoffman, T. Tsutsumi et du Trio Wanderer. Passionné de musique de chambre, il fonde plusieurs ensembles. En 2004, avec le Trio Novalis (avec F. Kowalski, violon et P. Jourdan, piano), il est lauréat du 28e Concours International Vittorio Gui de Florence et remporte au 1er Concours International de Musique de Chambre de Lyon, le 2e prix, ainsi que tous les prix spéciaux (Prix du public, Prix de la SACEM, Prix « Coup de cœur » Bayer). En 2005, cette même formation remporte le deuxième prix du Concours International Trio di Trieste.

Son goût pour la musique contemporaine l’amène à rejoindre en 2006 le Quatuor Béla (au côté de Frédéric Aurier, Julien Dieudegard et Julian Boutin) et à collaborer avec des compositeurs tels que Pierre Boulez, Jean-Louis Florentz, Gilbert Amy, Tristan Murail, Ton-That Tiêt, Thierry Escaich, Albert Marcoeur, F. Kahn, K. Naegelen, etc.

Avec l’Opéra Volubilis Orquestra, Luc Dedreuil interprète Le Cygne et La Muse et le Poète, de Camille Saint-Saëns.


Aurore Bureau

Aurore Bureau, mezzo-soprano

Aurore Bureau a obtenu son diplôme de chant avec la plus grande distinction en 2016 à l’IMEP de Namur et remporté en mai 2015 le premier prix ainsi que le prix du public du Concours des nouveaux talents de l’art lyrique à Liège, alors placé sous le patronage de Leontina Vaduva. Elle se produit régulièrement en concert en Belgique mais également à l’étranger (France, Finlande) notamment avec le Centre d’art vocal et de musique ancienne de Namur et l’orchestre Les Agrémens sous la direction de Guy van Waas. En 2020, elle a interprété, entre autres, les Wesendonck Lieder de Wagner (Bruxelles) et s’est produite en récital avec Alice Ader. Elle doit chanter prochainement les rôles de Didon (Didon et Enée, de Purcell, à Honfleur) et de Flora (La Traviata, de Verdi, à Orléans), ainsi que le Requiem de Mozart en tant que soliste (Flandres). Elle se produira également à l’Opéra Royal de Wallonie dans trois œuvres : Suor Angelica, de Puccini (la maestra delle novizie), Mese mariano, de Giordano (la Contessa) et Le Barbier de Séville, de Rossini (Rosine). .


Sarah Rodriguez

Sarah Rodriguez, soprano

La jeune soprano franco-suisse Sarah Rodriguez a chanté dès l’âge de neuf ans au sein de la maîtrise de l’opéra de Genève. Formée ensuite à l’IRVEM et au CRR de Perpignan, elle a étudié le chant lyrique, le répertoire de chambre et la comédie musicale. Elle a travaillé le répertoire colorature et belcantiste auprès de Magali Bourgarel et la musique ancienne avec Isabelle Poulenard et Josep Cabré. Après deux années au Centre de musique baroque de Versailles, elle terminera en 2021-2022 son cursus DNSPM/DE dans la classe de Stéphanie d’Oustrac au sein du Pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne-Pays de Loire. Sarah a remporté un prix spécial Opérette et le prix Offenbach du Concours international de voix lyrique de Lavaur. À la scène, elle a déjà interprété Douce (Douce et Barbe-Bleue), Beth (Oliver Twist), une musicienne/une sultane (L’Europe galante), Erigone (Penthée). Elle a également participé à divers projets d’ensemble et d’orchestre et à plusieurs productions lyriques en tant qu’artiste des chœurs dans le cadre de la saison lyrique de Perpignan (Die Zauberflöte, Lakmé, La Périchole, La Fille du tambour-major