Aurore Bureau

Mezzo-soprano, Aurore Bureau obtient son diplôme de chant avec la plus grande distinction en 2016 à l’IMEP de Namur, où elle fréquente la classe de Françoise Viatour et d’Elise Gäbele. Elle poursuit sa formation auprès de Benoît Mernier, Patrick Leterme et Daniel Thonnard dans la section de l’European Vocal Departement où elle obtient un master en art lyrique en 2018. Elle continue actuellement d’approfondir le travail du chant avec David Miller.

En mai 2015, elle remporte le 1er prix ainsi que le prix du public du Concours des nouveaux talents de l’art lyrique à Liège, alors placé sous le patronage de Leontina Vaduva.

Elle aborde la musique liturgique en interprétant des œuvres de Bach (cantates), Haendel (Dixit Dominus), Zelenka (Missa Nativitatis), Haydn (Les 7 dernières paroles du Christ), Rossini (Petite Messe solennelle), Saint-Saëns (Oratorio de Noël), Pergolèse (Stabat Mater), et Verdi (Requiem) en tant que soliste.

Elle participe à des productions telles que La Vie parisienne d’Offenbach comme choriste. Elle tient les rôles de Madame de la Haltière dans Cendrillon (Massenet), Mara dans l’Opéra d’Aran (Bécaud), Zia Principessa dans Suor Angelica (Puccini) et Dorabella dans Così fan tutte (Mozart).

C’est avec l’orchestre des Talens lyriques dirigé par Christophe Rousset qu’elle intègre l’opéra Alcina (Haendel) en tant que choriste à La Monnaie à Bruxelles et au Stadsschouwburg d’Amsterdam.

Elle se produit régulièrement en concert en Belgique mais également à l’étranger (France, Finlande) notamment avec le Centre d’art vocal et de musique ancienne de Namur et l’orchestre des Agrémens, sous la direction de Guy van Waas ou avec l’OSSO (orchestre symphonique du Sud-Ouest) sous la direction de Bernard Salles.

Elle chante sous la direction de Cyril Englebert (récital Bel Canto), de Pascal Peiffer (concert Fééries viennoises avec l’Euro Symphonic Orchestra), de Benjamin de Jaer (Opéra d’un jour) et de Patrick Bâton (Les 7 Dernières Paroles du Christ de Haydn).

À l’Opéra royal de Wallonie, elle incarne Fenena dans l’adaptation de Nabucco, Nabuccolo (2016), puis participe à la création et à l’interprétation d’un nouvel opéra jeune public inspiré de Carmen : Carmencita et les dragons (2017-2018).

En mars 2019, elle interprète Dame Marthe dans Faust de Gounod à La Fabrique Opéra du Val-de-Loire sous la direction de Clément Joubert et Dalila dans Samson et Dalila en août 2019 (Festival d’Honfleur, Normandie).

Ses futurs engagements comprennent, entre autres, les Wesendonck Lieder de Wagner (Bruxelles), le Requiem de Verdi (Perpignan), les rôles de Fenena (Nabucco, Bourg-en-Bresse), Didon (Didon et Enée, Honfleur) et le Requiem de Mozart(Flandres).


Cécile Monier


Fabien Porte


Florence Guillemat-Szarvas

Parallèlement à des études universitaires (Lettres modernes, Littérature hispanique, Traduction spécialisée), Florence a étudié le chant dans les classes de Michèle Raynaud, Ana-Maria Miranda et Roger Soyer, obtenant ainsi un D.F.E. de formation musicale et deux D.F.E. de chant (E.N.M. de St Germain en Laye et conservatoires de Paris). Elle s’est initiée à la barre classique et aux claquettes et a remporté un deuxième prix d’opérette dans la classe de Nicole Broissin.

après des débuts dans La Flûte enchantée (Papagena) et Les Aventures du roi Pausole (une fermière, une soubrette), elle a été régulièrement sollicitée pour des galas d’opérette par la compagnie Opérette Folies, a enregistré la partie soliste du conte musical La cabane aux fées et endossé le rôle-titre de l’opérette Le Voyage d’Asphodèle, deuxcréations du compositeur contemporain Henri Loche.

Dans les Pyrénées-Orientales, elle s’est perfectionne au C.R.R. de Perpignan dans les classes d’Isabelle Poulenard (interprétation baroque) et Danièle Perriers (chant), où elle a été sélectionnée par le baryton Jean-Philippe Lafont et par Nicolas Joël, directeur de l’Opéra de Paris, pour le programme Music’O Seniors.

elle a dirigé pendant neuf ans la chorale Cant’Eus et fondé en 2004 le duo Duodecim avec la harpiste Dominique Morichon-Guisset.

En 2010, son chemin croise celui du metteur en scène Karim Arrim lors d’une production de Didon et énée (Opéra Mosset) où elle joue le rôle de Belinda. Elle devient sa collaboratrice et participe, en tant qu’interprète et adaptatrice, à deux autres mises en scène de à Mosset – La Belle Hélène (2012) et Verdi, pasticcio ed antipasti (2013) – puis à la création de L’Histoire du poilu (Théâtre municipal de Perpignan, 2014). Au sein du festival La Têt dans les Étoiles, elle est notamment chargée de l’Astrolabe lyrique, scène ouverte à de jeunes chanteurs.


Orchestre Intergénérationnel des P-O.


Opéra Volubilis Orquestra

L’Opéra Volubilis Orquestra se forme en 2019 (d’abord sous le nom de Quintette Feliç Amassat) à l’occasion de la deuxième édition du Festival La Têt dans les Étoiles. Il est né de l’amitié entre Opéra Théâtre Volubilis et l’association Découv’Art et de leur passion commune pour la musique classique et l’art lyrique.

Alain Moglia, violon

Alain Moglia est un acteur incontournable de la vie musicale française. Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris il débute en 1963 sa carrière de musicien de chambre avec une tournée de trois mois aux USA.

Ensuite, Alain Moglia est membre de l’Opéra de Paris puis de l’Ensemble Intercontemporain dès sa création. Il devient après premier violon solo de l’Orchestre de Paris. Ses rencontres successives avec Pierre Boulez et Daniel Barenboïm seront capitales dans sa carrière musicale.

Nommé professeur de violon au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris Alain Moglia est également directeur musical de l’Orchestre National de Chambre de Toulouse durant dix années.

Alain Moglia a été promu au grade de commandeur dans l’ordre des Arts et Lettres en janvier 2005.

Benjamin viguier, violon

Diplômé du CNR de Paris et de la Guildhall School of Music de Londres, Benjamin a été altiste à l’Orchestre de Caen de 1999 à 2000. En musique de chambre, il joue le répertoire avec piano et violon et piano et alto. Titulaire du D.E. de violon, il enseigne au CNR de Caen, à l’ENM de Lisieux, et à l’EMM d’Orbec et de l’Aigle de 1999 à 2012.

Il joue avec différentes formations orchestrales dont l’Orchestre des Régions Européennes, l’Orchestre de Chambre de l’Empordà, l’Orchestre de Basse-Normandie, l’Orchestre de Caen, et l’Ensemble Orchestral Vivaldi.

Audrey Irles, violon

Après des études musicales au CRR de Perpignan, Audrey a obtenu un Master d’interprétation orchestrale et un Diplôme d’État (DE) de musicienne, délivré par la Musikene (École supérieure de musique du Pays basque) et l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse (IsdaT).

Elle a déjà eu l’occasion de jouer en tant que tuttiste dans diverses formations, en tant qu’étudiante puis en tant que professionnelle : Orquesta Sinfónica del Principado de Asturias (Ospa), Oviedo Filarmonía (Ofil), Orchestre Mozart (Toulouse), Orchestre de chambre du Languedoc, Euskadiko Orkestra Sinfónikoa/Bilbao Orquesta Sinfónica, orchestre du CRR de Perpignan.

Outre ses activités de musicienne d’orchestre, elle enseigne le violon et est directrice artistique du programme multisensoriel De Notes en Accords depuis juillet 2017.

Roxane Kowalski, violoniste

Roxane Kowalski a fait ses études musicales au conservatoire de Perpignan, où elle a découvert le violon, le violon baroque ainsi que la danse. 

Sa passion s’est développée grâce à l’expérimentation de la musique traditionnelle irlandaise, l’approche théâtrale ainsi que la pratique de musique d’ensemble. 

Elle a suivi ensuite sa première année de licence au Pôle supérieur de Toulouse, l’isdaT, où elle a pu enrichir sa culture et sa pratique, notamment en participant à divers projets musicaux.

Aujourd’hui, elle enseigne le violon dans une association et met un point d’honneur à préserver son sens de la transmission et sa passion de la scène.

Diane Dubon, alto

Diane Dubon débute ses études musicales à Toulouse où elle obtient en 1960 le premier de violon du conservatoire. En 1966, elle termine sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris avec les premiers prix d’alto et de musique de chambre.

Dès 1970, elle intègre l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Parallèlement, ses activités de musique de chambre sont nombreuses. Elle devient alors membre de plusieurs ensembles – trio, quatuor, sextuor, octuor.

Durant les années 1980, attirée par l’esthétique baroque, Diane Dubon rejoint des ensembles prestigieux : les Arts Florissants, le Concert Spirituel, les Paladins…

Diane Dubon a travaillé sous la direction de Bruno Maderna, Yuri Temirkanov, Evgeny Svetlanov, Leonard Bernstein, dans les salles les plus prestigieuses : Carnegie Hall (New York), Teatro Colon (Buenos Aires), Musikverein (Vienne)…

Aude Massat, alto

Après avoir commencé des études de violon au conservatoire de Perpignan avec Jean Lenert, elle poursuit ses études au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois avec Philippe Couvert et se perfectionne auprès de Jacques Dejean. Entrée au conservatoire de Versailles, elle débute l’alto, obtient son prix puis poursuit ses études au conservatoire de Boulogne-Billancourt et se perfectionne à Bordeaux avec Tasso Adamopoulos et Yuri Gandelsmaan. Elle enseigne pendant 10 ans au CRR de Perpignan.

Aujourd’hui elle se consacre à son association Découv’Art où elle enseigne le violon et l’alto ainsi que le travail de musique de chambre et d’orchestre. Elle organise, en collaboration avec Karim Arrim et Isabelle Nazon, des stages de musique, théâtre, danse et arts plastiques.

Sylvia Blondeau, alto

Titulaire du Diplôme d’État de musicienne (Université de Perpignan) et du Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant (Université Le Mirail, Toulouse), Sylvia a fait partie de la Camerata de France de 1999 à 2003, puis du quatuor Allegro de 2007 à 2010 tout en enseignant l’éveil musical et l’alto à Perpignan. Elle est actuellement altiste au sein de l’Orchestre Symphonique d’Alénya Roussillon (OSAR) depuis septembre 2018.

Joël Pons, violoncelle

Après avoir obtenu son premier prix au CNR de Montpellier, dans la classe d’Yves Potrel, Joël Pons poursuit ses études supérieures à Barcelone sous la direction de Lluis Claret, dont il deviendra l’assistant. Par la suite, il étudiera le violoncelle baroque au CNR de Toulouse auprès d’Antoine Ladrette.

Dès le début des années 1990, il collabore avec des ensembles tels que La Grande Écurie et la Chambre du Roy (dir. Jean-Claude Malgoire), l’Académie Sainte Cécile (dir. Philippe Couvert) et, plus récemment, La Chambre Philharmonique (dir. Emmanuel Krivine), La Symphonie du Marais (dir. Hugo Reyne) – avec qui il a notamment enregistré l’opéra Ulysse de Jean-Fery Rebel en première mondiale – et l’Ensemble Arianna (dir. Marie-Paule Nounou).

Cofondateur de l’ensemble La Fidelissima, il enregistrera en 2003 des sonates en trio inédites d’Antonio Caldara, disque salué par la critique internationale.

Parallèlement à son activité de concertiste, Joël Pons est sollicité par divers conservatoires de la région Languedoc-Roussillon pour donner des cours magistraux de violoncelle baroque. En septembre 2007, il intègre l’école de musique de Prades (Pyrénées-Orientales), où il enseigne le violoncelle et la musique de chambre. Depuis 2010, il est professeur de violoncelle baroque au sein du département de musique ancienne du CRR de Perpignan.

Isabelle Massat Nazon, violoncelle

Après avoir obtenu son 1er prix de violoncelle au conservatoire de Perpignan dans la classe de Philippe Muller, elle se perfectionne auprès de Philippe Barry. Passionnée par l’enseignement, elle obtient son DE et enseigne depuis au CRR de Perpignan. Elle est membre de l’orchestre symphonique de Perpignan ainsi que de l’Opéra Volubilis Orquestra et de l’octuor Otto celli. Co-fondatrice de l’association Découv’Art où elle enseigne le violoncelle mais aussi le travail de musique de chambre et d’orchestre pour les enfants et les adultes, elle organise des stages estivaux. Toujours curieuse de nouvelles expériences, elle a participé à l’enregistrement des albums de Nilco et Cali ainsi qu’à leurs concerts à travers toute la France.

Mélody Giot, violoncelliste

Mélody Giot a étudié le violoncelle au CRR de Perpignan, dans les classes de Michel Lefort et Marie-Madeleine Mille puis au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR, dans les classes d’Annie Cochet, Marc Coppey et Raphaël Pidoux. En 2003, elle remporte le Premier Prix à l’unanimité et le Prix Spécial au Concours de violoncelle de Lempdes ainsi qu’un deuxième Prix au Concours Léopold Bellan.

Elle a joué avec la Camerata de France, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Perpignan, l’Orchestre Symphonique de Canet-en-Roussillon, l’orchestre Prométhée et le Collegium Instrumental Méditerranée.

En soliste, elle a interprété le Triple Concerto de Beethoven, les Variations sur un thème Rococo de Tchaïkowsky, les concertos de Schumann et de Saint-Saëns, l’Élégie de Fauré, le Kol Nidrei de Bruch, le Concerto pour violoncelle et orchestre à vent de Gulda et assuré la création mondiale du Doble Concert de la Porta Ferrada de Xavier Benguerel, enregistré chez Naxos. Au Canada, elle a interprété Casanova de Johan de Meij, concerto pour violoncelle solo et orchestre d’harmonie. Elle a également joué sur scène avec Patrick Bruel, Garou, Laura Pausini, Christophe Willem, Florent Pagny, Cali et participé à l’enregistrement de l’album Le Goût du Désir de Liane Foly.

Mélody Giot enseigne le violoncelle au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan et anime des master classes.

Michel Maldonado, contrebasse

Michel est contrebassiste et continuiste dans différentes formations de musiques anciennes et sur instruments d’époque : l’orchestre des Champs-Elysées, dirigé par Philippe Herreweghe, l’Ensemble Jacques Moderne de Tours, Les Éléments de Toulouse, dirigés par Joël Suhubiette, Les Musiciens du Louvre, sous la direction de Marc Minkowski, La Grande Écurie et la Chambre du Roy, sous la baguette de Jean-Claude Malgoire, La Fenice, dirigée par Jean Tubery, Double Bande, dirigé par René Jacobs et le Concerto Köln. Pour la musique du XXe siècle, il joue au sein de Solars Vortices, sous la direction de Jean-Pierre Dupuy et Frédéric Montargès, de l’Ensemble Ader, dirigé par Alice Ader, et de l’ensemble et Musique Oblique. 

Il crée avec Carole Parer et Joël Pons La Fidelíssima, l’ensemble baroque de Perpignan.

Spécialiste de musique ancienne, il dirige ses recherches vers la musique médiévale. À la vièle d’arc, il interprète plus particulièrement la musique des troubadours et crée avec Gisela Bellsolà l’ensemble de Musique Médiévale Saurimonda. Avec le chanteur Frédéric Tavernier-Vellas, il s’initie aux modes du chant byzantin. Il joue avec de nombreux ensembles dont l’ensemble Perceval sous la direction de Guy Robert et Katia Karé. Il s’est produit en soliste aux Académies Musicales de Saintes, au Festival Estival de Paris, au Festival d’octobre en Normandie, au Festival de Stavelot…

Michel s’est produit avec des chanteurs et acteurs tels que James Bowman, Teresa Berganza, Jean-Caude Sarragosse, Laurence François, Charles Gonzalès, Anne Alvaro, Michel Fau, Rafael Subirrachs, Teresa Rebull…

Compositeur, il est l’auteur de Bikini el Foc dels Oceans, cantate sur un poème de Gérard Salgas, pour Gisela Bellsolà, chœur et orchestre, et de Salut amb la Poesia, sur des poèmes de Joan Morer. Il a composé diverses pièces de la Misa Flamenca de Pedro Soler et participé à la création musicale du conte de Patrick Gifreu ERT. Il écrit également pour le théâtre et a obtenu le Prix de la Critique de la Ville de Barcelone.

Michel Maldonado a été le directeur artistique du festival Les Nits de cançó i de Música créé par Madame Ursula Vian-Kübler et Monsieur d’Déé ; ce festival poursuit sa route sous sa direction artistique mais sous un nouveau nom : Les Nits d’Eus.

Emma Folcher, contrebasse

Emma étudie depuis 2008 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Perpignan

Elle est membre depuis 2018 de l’Orchestre Symphonique d’Alénya Roussillon (OSAR) et de l’Orchestre Symphonique du Sud-Ouest (OSSO), dirigés par Bernard Salles et, depuis 2019, de l’orchestre symphonique Perpignan Méditerranée. Elle a rejoint l’Opéra Volubilis Orquestra en 2020.